Skip to main content

Santé / Le département Parasitologie-Mycologie de l’Institut Pasteur dispose de la technicité pour réaliser des essais cliniques

Pteur CI 2

Le mérite d’un travail scientifique c’es<t d’être mis à la disposition de la communauté scientifique et améliorer les conditions de vie des populations.

Le Département Parasitologie-Mycologie dans son fonctionnement s’articule autour de deux axes de travail en l’occurrence les activités de routine (diagnostic) et les activités de recherche.

Il est constitué de trois unités : l’unité Parasitologie, l’unité Mycologie et l’unité Paludologie. Les parasites sont recherchés dans les échantillons biologiques des patients pour les unités de Parasitologie et de Paludologie. L’unité de Mycologie du Département de Parasitologie et Mycologie intervient dans le diagnostic direct et cultural de plusieurs affections fongiques ainsi que dans l’étude de la sensibilité des souches isolées aux molécules antifongiques.

Au niveau du diagnostic

L’examen des échantillons se fait dans les différents laboratoires du département en fonction de l’ examen souhaité sur le bulletin d’analyse du patient. Ensuite, il faut analyser l’échantillon pour savoir si le germe de l’infection suspecté est présent dans les selles, le sang, l’urine… du client. Le résultat du laboratoire doit confirmer ou infirmer les suspicions du médecin qui a sollicité l’examen pour le patient.

Au niveau des activités de recherches

Le Département de Parasitologie-Mycologie met en œuvre plusieurs projets de recherche axés sur la recherche de nouvelles molécules antiparasitaires/antifongiques, l’étude de l’efficacité des molécules antipaludiques/fongiques et de diagnostic moléculaire des parasites et champignons.

Le département participe activement aux essais cliniques de plusieurs molécules d’antipaludiques en développement ou sur le maché.

En outre le Departement_Parasitologie-Mycologie héberge le CNR Chimiorésistances de P. falciparum créé en 2006 est logé au sein de l’Unité de Paludologie dans le département de Parasitologie mycologie. Il a pour rôle d’apporter un appui aux programmes de santé. Le CNR chimiorésistance de P. falciparum veille sur la résistance de P. falciparum aux dérivés de l’artemisinine et travaille en collaboration avec ses partenaires à la détermination de marqueurs moléculaires de résistance de P. falciparum aux dérivés de l’artémisinine.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Au niveau des essais cliniques, il y’a plusieurs phases : La Phase I, la phase II, la Phase III et la phase IV (pharmacovigilance)

Le Département de Parasitologie-Mycologie participe aux phases II, III et IV des essais cliniques. C’est au niveau de la phase IV que l’on surveille l’efficacité des médicaments qui sont déjà mis en vente sur le marché.

Pour l’année 2021, un essai clinique a été réalisé. Pour l’année 2022, un essai clinique. Pour 2023/2024, un essai clinique réalisé et 3 essais cliniques sont en préparation.

Au niveau de l’animation du département

Il existe le « journal club » qui consiste à exposer et critiquer un article scientifique du d’une revue scientifique spécialisée par un chercheur du département. Les travaux de recherches sont aussi présentés pendant les séances du journal club. « Le club d’anglais » qui consiste à faire des cours d’anglais ou des présentations d’articles scientifique en anglais.

AvecInstitut Pasteur de Côte d'Ivoire

 

Pin It
  • Vues : 187