Skip to main content

Sila: 14ème édition dans un contexte de crise du livre

 Sila
Ce 14 mai 2024 s’ouvre au parc des Expositions d’Abidjan Port-Bouët la 14ème édition du Sila (Salon international du livre d’Abidjan) dont le thème retenu pour cette année est ‘’Le livre qui soigne-Le livre catharsis’’.
Ce thème est en lui-même tout un programme parce qu’il pose, à notre sens, le diagnostic d’une jeunesse qui s’éloigne de plus en plus du livre, embarquée qu’elle est dans la tourmente des arts dynamiques que sont la télévision, la radio et le numérique.
Et curieusement, aucune politique, en dehors de quelques promoteurs qui peinent à trouver des sponsors ne vient encourager le bien-fondé du livre qui, comme le dit le thème ‘’soigne’’. Dans les écoles, les élèves ne lisent plus ; peu parmi eux sont capables de produire le résumé d’une œuvre en deux semaines.
En cela, ils y sont indirectement encouragés par l’absence ahurissante de bibliothèque dans de nombreuses communes. Je me suis souvent demandé comment Yopougon, la plus grande commune d’Abidjan, n’abrite pas de bibliothèque. Des salles numériques, oui mais les bibliothèques, le berceau des livres, semblent être le dernier des soucis de nombre de nos élus.
Vivement que les innovations de cette année (le Sila Legend; le Sila Scrabble et la diffusion de Fonds littéraires en anglais, espagnol et allemand) annoncées par le commissaire général Anges-Félix N’Dakpri puissent être le catalyseur susceptible d’ouvrir l’esprit de la jeunesse sur d’autres dérivatifs de la vie, autres que les buzz insipides et puériles des réseaux sociaux.
Diaman Emmanuel
Pin It
  • Vues : 178