Skip to main content

Lutte contre la drogue / Abengourou : plus de six tonnes de stupéfiants saisies et incinérés par la gendarmerie

Incineration stups

Abengourou (AIP)-La cellule anti-drogue de la septième légion de la gendarmerie territoriale d’Abengourou a procédé, mardi 30 janvier 2024, à l’incinération de plus de six tonnes de stupéfiants saisies au cours de la période du 23 juillet 2022 au 31 décembre 2023.

Les produits saisis sont constitués de 6,333 tonnes de produits médicamenteux de qualité inférieure et falsifiés (PMQIF), 92, 819 kg de drogue, 667,8 g de médicaments utilisés à des fins toxicomaniaques (MUFT), soit un total de 6,426 tonnes de substances illicites nuisibles à la santé.

La cérémonie d’incinération a eu lieu à la sortie Est d’Adonikro, un village de la commune d’Abengourou en présence du chef Nanan Adoukoffi II, de la cheffe de la section anti-drogue de la gendarmerie nationale, la capitaine Adou Ruth Claudia, du substitut du procureur, le magistrat, Yéboua Kouadio Eric, représentant le procureur près du Tribunal de première instance (TPI) d’Abengourou, Djelli Siméon, du sous-préfet d’Abengourou Assi Abenon Firmin.

Le chef de la cellule anti-drogue de la septième légion de la gendarmerie territoriale d’Abengourou, le capitaine Akpa Kotou Vladimir, a rappelé que la production, le trafic et la consommation de drogue facilite l’expansion de diverses autres infractions dont les attaques à main armée, elle compromet l’avenir de nombreux jeunes notamment des élèves.

Selon la cheffe de la section anti-drogue de la gendarmerie, les substances illicites sont sources de nombreuses criminalités, se hissent en véritables fléaux dont l’effet dévastateur sur la population se ressent dans le quotidien.

L’Incinération de ces produits prohibés, dit-elle, est un acte symbolique fort et témoigne de l’engagement commun à éradiquer les calamités que sont les drogues et PMQIF.

« Elle dénote de notre détermination sans faille à démanteler les réseaux criminels pour protéger nos communautés des conséquences ravageuses de la toxicomanie et plus largement pour prendre notre part à l’éducation de la santé publique », a précisé la capitaine Adou Ruth.

Elle a souligné que la maréchaussée ivoirienne, sous la férule du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré, n’entend pas laisser un seul centimètre carré du territoire aux dealers. Elle a toutefois rappelé que le succès de cette lutte ne sera possible qu’avec la collaboration intelligente et efficiente de l’ensemble des forces de défense et de sécurité, des agences gouvernementales et des partenaires internationaux, et surtout avec les populations.

Le bilan des saisies des substances illicites par la gendarmerie nationale sur l’ensemble du territoire, indique 2,43 tonnes de cannabis, 1,106 kg de cocaïne, 2,664 kg d’héroïne, 80, 238 kg de MUFT, 60, 140 tonnes de PMQIF, soit un total de 62,997 tonnes avec une valeur marchande estimée à plus de 650 millions de francs CFA.

Plus de 1500 personnes interpellées, dont la moins âgée est une fillette de moins de 11 ans, utilisée pour vendre la drogue, et la personne la plus âgée, est un homme de 78 ans. L’opération a permis de démanteler, 319 fumoirs et de détruire plus de six hectares de cannabis.

(AIP)
nam/fmo

Pin It
  • Vues : 53