Skip to main content

Après le sacre des Eléphants: Beugré Mambé en tournée de remerciements chez les religieux

Mambé visite les religieux 



Le Premier ministre, Robert Beugré Mambé, a visité les guides religieux ivoiriens pour leur dire merci et leur témoigner la reconnaissance de toute la Nation, après la CAN 2023 remportée de hautes luttes par la Côte d’Ivoire. Il avait sollicité leurs prières afin de favoriser les grâces du Seigneur pour la bonne organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2023 en terre ivoirienne. Et le Seigneur a répondu favorablement.
Le chef du gouvernement, ministre des Sports et du Cadre de vie, a visité de façon individuelle, ce jeudi 15 février 2024 lors d'une tournée dite de remerciements, plusieurs responsables de confessions religieuses. Accompagné d’une forte délégation, M. Mambé a exprimé sa gratitude, entre autres, au révérend Ediémou Blin Jacob, président de l'Eglise du christianisme céleste en Côte d'Ivoire, à son siège à Vridi-Port-Bouët, à Mgr Alexis Touably, président de la Commission culture et sport de la conférence épiscopale de Côte d’Ivoire, qui représentait Mgr Jean Pierre Cardinal Kutwa à Bingerville et au président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (Cosim), Cheick Aïma Ousmane Diakité, à son siège à Bingerville Akandjé. Situant le contexte de sa visite, Robert Beugré Mambé a rappelé qu’il « y a quelques semaines, où le Président de la République nous a demandé de conduire l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2023, nous sommes venus solliciter vos prières». A cette occasion, a-t-il indiqué, «nous avons demandé 3 choses essentielles. Premièrement, des prières pour le Président de la République qui est le maître d'œuvre du développement de la Côte d’Ivoire à tous les niveaux, et de l’organisation de la CAN. Ensuite, que vos prières nous permettent d'organiser la CAN la plus accomplie, la plus belle de l’histoire. Troisièmement, vos prières devraient nous garantir la victoire pour que la coupe reste chez nous ». «Vous avez prié, vous avez intercédé. Nous étions dans le tombeau, et nous sommes sortis de l'enfer quelques jours après, pour soulever le trophée. Nous sommes là pour vous dire merci», a-t-il témoigné.

Le chef du gouvernement a ensuite invité son hôte à une grande cérémonie de prières qui se tiendra ce samedi 17 février 2024 au Palais de la Culture de Treichville, avec toutes les confessions religieuses, pour dire merci à Dieu, pour le trophée. Mgr Alexis Touably s’est réjoui de la démarche du Premier ministre. «Tout un peuple debout et uni. J'ai été émerveillé. Je voudrais dire merci au Premier ministre et au-delà, au Président de la République de nous associer à cette victoire ». Selon lui, «l'Eglise n'est pas en dehors de la nation. Nous devons dire merci pour ce que nous continuons de vivre. Cette victoire rehausse l'image de la Côte d’Ivoire à travers l'Afrique et le monde. Cette victoire est celle du peuple. En premier, le chef de l'Etat qui a mis tout en œuvre, en termes d'infrastructures et de moyens, pour permettre une organisation parfaite de la CAN 2023. Je voudrais surtout dire merci aux athlètes qui se sont battus, dans le sang pour certains. Ils sont passés par toutes les difficultés pour atteindre ce résultat ». Le président de la Commission culture et sport de la conférence épiscopale de Côte d’Ivoire a souligné que « c'est par les difficultés qu'on réalise les plus grands exploits. Ce parcours des Éléphants, il y avait la main de Dieu dedans. Les joueurs étaient ensevelis, le lundi, le troisième jour, ils ont été ressuscités. Je veux dire merci aussi à l'entraîneur. La leçon qu'il nous donne, c'est que nous devons faire confiance en nos propres forces, nos propres talents. Merci à tous, félicitations à tous, et en avant pour d'autres victoires ». Mgr Alexis Touably a, pour terminer, mis en relation la ferveur autour des Éléphants et la cohésion dans le pays. Pour lui, « si en un mois, les Ivoiriens se sont rassemblés, sont restés unis derrière un idéal, cela doit se poursuivre pour le rayonnement de notre pays. Nous devons remporter d'autres victoires, au plan économique, politique, culturel et spirituel. Chaque ivoirien doit jouer sa partition à son échelle, chacun doit faire ce qu'il a à faire pour la Côte d'Ivoire ».


Noah Djédjé

Pin It
  • Vues : 559