Skip to main content

Le Sénégal poursuivi en justice pour avoir coupé internet

Macky Sall

 

L’organisation Media Defence et le Rule of Law Impact Lab de la Stanford Law School viennent de porter plainte devant la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest contre le gouvernement sénégalais. Ils contestent les coupures d’internet qui ont eu lieu dans le pays l’année dernière.

Cette action juridique marque une étape cruciale dans la quête de responsabilité pour les restrictions d’internet qui ont été imposées au Sénégal entre juin et août de l’année précédente, une période marquée par des manifestations et des troubles politiques.

Le procès, qui vise également à prévenir de futures coupures d’internet, intervient dans un contexte de tensions politiques accrues alors que le président Macky Sall a récemment reporté les élections nationales, initialement prévues pour ce mois-ci, à décembre.

La décision de suspendre l’accès à internet au Sénégal a suscité une condamnation généralisée de la part des défenseurs des droits de l’homme et des organisations de médias. Angela Quintal, directrice du programme Afrique du Comité pour la protection des journalistes, a souligné que la coupure d’internet entrave gravement la liberté de la presse et l’accès à l’information, mettant en péril le fonctionnement démocratique du pays.

Cette affaire soulève des questions cruciales sur le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales au Sénégal, et elle met en lumière l’importance de garantir un accès libre et ouvert à internet pour tous les citoyens. En portant cette affaire devant la Cour de justice régionale, les plaignants envoient un message fort selon lequel les violations des libertés en ligne ne seront pas tolérées et doivent être tenues pour responsables devant la loi.

Bambara Tetié

Pin It
  • Vues : 556