Skip to main content

La FAO et les principaux acteurs du secteur privé définissent une feuille de route pour accélérer la transformation des systèmes agroalimentaires

sustainable food and agriculture
La FAO compte sur de solides partenariats avec le secteur privé pour débloquer des opportunités de flux d’investissements substantiels, d’innovation et de pratiques plus durables, et ce en mettant l’accent sur le développement et la transformation des systèmes alimentaires


Cairo, Égypte, 31 janvier 2024/ -- «La FAO et le secteur privé ont un objectif commun: explorer des solutions innovantes, évolutives et durables pour la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord (NENA)», a déclaré Beth Bechdol, Directrice générale adjointe de la FAO, lors d’un dialogue interactif organisé par la FAO avec des acteurs clé du secteur privé pour collaborer, partager des idées et façonner collectivement l’avenir des systèmes agroalimentaires dans la région.

Le dialogue intitulé «Engager le secteur privé dans l'accélération de la transformation des systèmes agroalimentaires au Proche-Orient et en Afrique du Nord» est coorganisé avec la Banque islamique de développement (BID), la Société islamique pour le développement du secteur privé (SID) et le Group Business Forum (THIQAH) et se tient en préparation de la 37e session de la Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient (#NERC37).

«Nos engagements en progression avec le secteur privé devraient entraîner des changements transformateurs et avoir un impact quantifiable et durable ainsi que des avantages à grande échelle pour appuyer notre cadre stratégique», a affirmé M. AbdulHakim Elwaer, Sous-Directeur général de la FAO et Représentant régional pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord.

«Grâce à l’expérience acquise ensemble, je suis convaincu qu’en prenant dûment en considération les points de vue des représentants du secteur privé présents, les membres de la FAO et leurs décideurs politiques pourraient mieux définir les actions dont ils ont besoin pour transformer les systèmes agroalimentaires dans la région», a ajouté M. Elwaer.

La FAO compte sur de solides partenariats avec le secteur privé pour débloquer des opportunités de flux d’investissements substantiels, d’innovation et de pratiques plus durables, et ce en mettant l’accent sur le développement et la transformation des systèmes alimentaires, en commençant par la production et jusqu'à la consommation, afin de rendre ces systèmes plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables.

«L’engagement du secteur privé sera essentiel à la transformation des systèmes agroalimentaires et au développement rural. La capacité de travailler ensemble dans le cadre de partenariats transformateurs est, en effet, au cœur de la mission de la FAO pour construire un monde sans faim», a déclaré Carlos Watson, Coordonnateur principal de la FAO en charge des partenariats avec le secteur privé.

La FAO met l’accent sur la nécessité d’établir des partenariats et des canaux de communication efficaces pour combler le fossé entre les investisseurs et les initiatives de la FAO. Il est essentiel d’établir des plateformes de communication transparentes et accessibles pour que le secteur privé et la FAO puissent s’engager, collaborer et identifier les opportunités d’investissement.

En plaidant pour des politiques d’appui encourageantes pour les investissements du secteur privé dans l’agriculture durable, nous créerons un environnement favorable pour les investisseurs et encouragerons les investissements à long terme.
Distribué par APO Group

Pin It
  • Vues : 603